En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Une nouvelle étude IFS montre que 40% des entreprises ne se sont pas préparées à leur transformation numérique

Publication: 13 juillet

Partagez sur
 
Bien que 86% d’entre elles estiment qu’elle représente un enjeu clé pour leur développement...
 

L’étude sur la Transformation Numérique d’IFS, réalisée dans plus de 20 pays, dévoile comment les dirigeants d’entreprise appréhendent la transformation numérique : conduite de la stratégie, responsabilités et technologies.

IFS, l’éditeur mondial de solutions de gestion d’entreprise, révèle les résultats de son étude auprès de 500 décideurs de différents secteurs dont l’industrie manufacturière, la construction, la distribution, le pétrole & gaz, l’automobile et l’énergie. 86% des répondants estiment que la transformation numérique jouera un rôle clé sur leur marché, mais 40% n’ont pas encore de stratégie.

Un manque de visibilité interne sur les responsabilités liées à la transformation numérique.

Lorsque l’on a demandé aux répondants qui devraient conduire la stratégie de transformation numérique au sein de leur entreprise, 40 % d’entre eux estiment que c’est aux DSI, 39% aux PDG et 35% aux DAF que cela revient. A contrario, les Directeurs Technique et Directeurs Marketing ne sont pas considérés comme influents dans ce domaine avec respectivement 20% et 6% de réponses favorables.

En outre, il apparait que lorsque l’on demande à un décideur à qui revient la responsabilité de la transformation numérique, celui-ci mentionne souvent sa catégorie. Ainsi, 53% des PDG estiment que ce sont eux qui doivent impulser une stratégie de transformation numérique. Cette tendance se confirme également avec les DAF (69%) et les DSI (63%).

Une priorité indéniable mais pas de stratégie définie.

86% des répondants considèrent que la transformation numérique aura un rôle clé sur leur marché dans les cinq prochaines années. Pourtant, 76% d’entre eux ont besoin d’être davantage informés sur ce sujet. De nombreuses entreprises ne sont pas très avancées dans leur projet de transformation numérique. D’ailleurs, 40% d’entre elles n’ont pas encore défini de stratégie.

Les technologies prioritaires dans la transformation numérique.

Lorsque l’on demande aux répondants d’évaluer les technologies disruptives et leur importance dans leur transformation numérique, ceux-ci répondent de la manière suivante : (Échelle de 1 à 100 ; 1 étant « pas important » et 100 « très important »).

- L’Internet des Objets : 59

- Le Cloud Computing : 59

- L’Intelligence artificielle : 55

- Le Machine Learning : 53

- Les Wearable technologies (objets connectés « portables » ou « mettables » : 48

- L’Impression 3D : 42

- Les Drones : 37

Des disparités géographiques.

L’étude met en évidence 5 grandes différences en matière de responsabilités selon les régions du monde :

- La Pologne estime que c’est aux DSI et aux PDG de mener la stratégie de transformation numérique, avec 57% et 41% de réponses favorables respectives.

- Aux Etats-Unis, ce sont les DAF qui sont le plus cités avec 42% des réponses. Seulement 30% des répondants américains considèrent le PDG comme responsable de cette stratégie (résultat le plus bas de l’étude en ce qui concerne les PDG).

- 57% des répondants brésiliens estiment les Directeurs Technique comme uniques responsables de la transformation numérique (résultat le plus élevé de l’étude en ce qui concerne les Directeurs Technique).

- En Scandinavie, ce sont les DSI qui sont considérés comme les uniques responsables de la transition numérique (45%) puis ensuite les PDG (38%).

- Les répondants d’Asie du Sud-Est sont les plus indécis de l’étude. 29% ne savent pas qui nommer en tant que responsable de la transformation numérique de leur entreprise.

« Cette étude montre que les dirigeants des grands secteurs d’activité ont conscience du potentiel de la transformation numérique », commente Mark Boulton, Directeur Marketing d’IFS. « Cependant, pour nombre d’entre eux, aucune stratégie n’est mise en place pour pouvoir en tirer parti. Il semble, en outre, qu’il y ait une grande incertitude quant à la responsabilité de la définition et de la conduite de cette stratégie. Les organisations doivent donc clarifier leurs objectifs et définir des stratégies en vue d’exploiter pleinement les opportunités offertes par la transformation numérique. »

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: