En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

2ème édition de la Journée Expertise & Construction au CERIB

Publication: 11 juillet

Partagez sur
 
Focus sur les dernières innovations de l’Industrie du Béton...
 

Fort du succès de sa 1ère édition en 2015, le CERIB a organisé le 5 juillet 2016, sur son site d’Épernon (28), la 2ème édition de la Journée « Expertise & Construction », un rendez-vous de référence de l’expertise et de l’innovation désormais institutionnalisé chaque année. Cette journée, qui a réuni 350 acteurs de la construction, s’est inscrite dans une volonté d’établir une rencontre conviviale et de susciter des échanges fructueux sur des sujets d’avenir, entre tous les professionnels de la construction : prescripteurs, entreprises, partenaires techniques français et européens, organismes scientifiques, industriels des produits en béton et experts du CERIB.

Sa finalité était d’offrir aux visiteurs un focus des dernières avancées technologiques du secteur de l’Industrie du Béton, en présentant les résultats des études et recherches du CERIB, le fruit des partenariats techniques et scientifiques menés avec d’autres organismes nationaux et européens, les dernières solutions constructives et expertises techniques, les équipements de pointe et les laboratoires de dernière génération du Centre.

Cette rencontre d’information, de dialogue et de concertation a été aussi l’occasion privilégiée de se projeter dans un avenir, où les innovations industrielles du béton permettront de relever les nouveaux défis d’une société connectée, tant la mutation numérique du secteur est en marche (BIM, réseaux connectés, produits à puces…). Cycles de conférences, table ronde, visites guidées des équipements et laboratoires, des stands d’exposition des partenaires, remise du Label « Patrimoine du XXème siècle au 1er bâtiment du CERIB, le programme de la journée fut riche et intense.

Une table ronde sur le thème : économie circulaire dans l’industrie du béton : comment contribuer au « zéro » déchet

Intervenants : François-Michel LAMBERT, député, président de l’Institut de l’Économie Circulaire - Rémi GALIN, chef du Bureau de la Gestion et de la Législation des Ressources Minérales Non Energétiques, ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer - Fabrice BONNIFET, directeur Développement durable & QSE, Groupe Bouygues - Bruno FRADET, responsable de développement, VEOLIA Recyclage et Valorisation - Iaru ZURESCO, président de la Commission Marché Travaux Publics, FIB et Patrick ROUGEAU, directeur de la Division Matériaux et Technologies, CERIB.

M.M. Lambert et Galin ont rappelé l’engagement de l’État pour faire évoluer rapidement une démarche, qui rompt avec le schéma traditionnel de production linéaire : extraire - fabriquer - consommer - jeter. Les attentes du ministère sont fortes et le cadre réglementaire, dans lequel s’inscrit cette volonté, très ambitieux. « Le Plan national Déchets, Directive cadre déchets » vise à transformer un déchet en une nouvelle ressource, et en particulier à accélérer le recyclage et la valorisation des ressources minérales, qui sont par nature les plus faciles à recycler. La contrainte de la réglementation, l’encouragement fiscal et les moyens mis en œuvre devront être appuyés par des projets exemplaires de marchés publics.

Cette démarche est déjà à l’œuvre dans l’Industrie du Béton, avec la mise à disposition auprès des acteurs de la construction, de solutions permettant de préserver les ressources, mais aussi de limiter la production de déchets non réutilisés. MM. Bonnifet et Fradet, ont exprimé les approches des majors du secteur qui travaillent déjà concrètement sur ce sujet. Les « nœuds stratégiques », pour rendre efficaces les principes de l’économie circulaire sont encore nombreux, en termes de conception de produits démontables, de gestion des déchets sur le chantier, d’organisation de leur collecte avec des centres intermédiaires. Ce sont aussi les freins technico-économiques qui ralentissent le développement de cette gestion de la ressource recyclable, et l’interrogation de savoir qui va assumer l’organisation et le coût de ces structures ?

Rémi GALIN, qui a participé à l’étude PIPAME sur le positionnement de la filière minérale à l’horizon 2030, rappelle qu’il existe des tendances fortes favorisant l’Industrie du Béton, grâce au recyclage et à la réutilisation de matériaux. Les produits et systèmes constructifs en béton apportent déjà les réponses aux nouveaux modes de conception/construction des bâtiments, incluant l’aspect de déconstruction.

Le programme de recherches du CERIB comporte plusieurs études, visant à inscrire l’Industrie du Béton dans une démarche de recyclage et de valorisation de ses produits. Le Centre participe au projet national RECYBETON, pour valoriser la réutilisation des matériaux issus de la déconstruction, en vue de réduire leur impact environnemental.

Le Centre participe aussi au projet DEMODULOR, visant à proposer des solutions constructives de prévention de la production de déchets, grâce à une approche systématique de démontabilité, pour faciliter la séparation des systèmes et composants sur chantier, la séparation des matériaux en vue d’un recyclage, la réutilisation ou le réemploi des matériaux et composants.

Les industriels du béton travaillent aussi à la réduction de l’impact de leur activité tant sur la ressource que globalement sur l’environnement. Avec l’appui du CERIB, leur optique est de concevoir des ouvrages faciles à déconstruire, de façon sélective pour trier et séparer les matériaux puis recycler ces matériaux, et d’utiliser les matériaux recyclés pour d’autres emplois (ex : sous couche routière), pour être intégrés au béton.

Dans ce cadre, on fonde beaucoup d’espoir sur le BIM. La FIB, avec le CERIB, s’est fortement investie sur ce sujet, en contribuant aux travaux du PTNB, de Médiaconstruct et de l’AIMCC, en particulier sur le projet PPBIM. Car, le problème de la fin de vie reste la traçabilité des produits et leur récupération : mémoire des produits installés, organisation de leur collecte, suivi, « logistique inversée », solution adaptée à l’état du produit récupéré, implication des parties prenantes...

Plaider pour une organisation collective de la conception, afin d’intégrer, dès le départ, le mode de déconstruction et de valorisation, suppose des évolutions de mentalités chez de nombreux acteurs, par exemple : les maîtres d’œuvre si longtemps opposés à la standardisation, ou encore les industriels soucieux de maîtriser seuls la conception de leurs produits.

Un cycle de conférences sur les avancées constructives en béton

Sept conférences, avec les interventions croisées des experts du CERIB et de leurs partenaires, ont été animées dans l’amphithéâtre du Centre, autour des grandes thématiques issues du programme d’études et recherches du Centre, pour mieux appréhender concrètement les dernières avancées en matière de solutions constructives, autour de sept thèmes d’actualité et d’avenir : Comportement au feu des ouvrages Canalisations d’assainissement en béton et puces interopérables Produits en béton et BIM : les clés du succès Des bétons à l’impact environnemental toujours plus réduit Ossatures industrielles en béton : évaluer le bilan environnemental de l’ouvrage avec LEEOS Conditions de pose des prédalles suspendues en phase provisoire : recommandations Prévoir le comportement acoustique des planchers à poutrelles

La plupart des contenus techniques des conférences a été réalisé avec les utilisateurs et les pilotes industriels des solutions en béton, issues du programme de recherches du CERIB. Ces exposés sont concrètement reliés aux animations, au travers des équipements, maquettes, démonstrations, expositions des experts du Centre et des partenaires exposants.

Le 1er bâtiment du cerib, labellisé « patrimoine du xxème siècle », au titre de monument INDUSTRIEL remarquable

Le Label français « Patrimoine du XXème siècle », créé par le ministère de la Culture et de la Communication, permet au public d’identifier les édifices, qui parmi les réalisations du 20ème siècle, sont autant de témoins matériels de l’évolution architecturale, technique, économique, sociale et culturelle de notre société. L’édification en 1970 du 1er bâtiment du CERIB symbolise une nouvelle période d’expérimentations techniques où la préfabrication en béton domine et participe pleinement à la modernisation du secteur de la construction. C’est un architecte de la région, Dominique Maunoury, qui est choisi pour porter un message d’originalité et de modernisme, en proposant une structure mettant en vedette des éléments en béton préfabriqué tout à fait révolutionnaires pour l’époque. On en admire toujours aujourd’hui les courbes élégantes et finement structurées.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: